Installation du siège auto

Si vous êtes sur le point d’avoir un bébé, vous êtes sûrement en train de réaliser plein d’emplettes ! Comme le siège auto qui est indispensable et obligatoire si vous souhaitez véhiculer votre petit bout de chou. L’installation du siège auto peut parfois vous donner du fil à retordre ! Voilà donc quelques explications claires pour vous aider à bien installer votre siège auto.

Comment installer un siège auto ?

L’installation des sièges auto n’est pas la même selon la catégorie du siège, mais également selon le type de siège.

On peut distinguer les sièges qui se fixent en utilisant la ceinture de sécurité de ceux qui utilisent la fixation Isofix.

Fixation Isofix

Le système de fixation Isofix est composé de deux crochets, qui sont situés entre le dossier et l’assise du siège. Les deux pinces se clippent aux crochets Isofix, qui sont eux reliés à la carrosserie du véhicule. La ceinture de sécurité n’est donc plus nécessaire. Pour s’assurer que le siège soit bien attaché aux deux points d’ancrage Isofix, il suffit de contrôler les indicateurs visuels, lumineux et sonores, qui confirment ainsi que les attaches sont bien verrouillées.

Deuxièmement, il faut vérifier que ce qu’on appelle le « Top Tether », c’est-à-dire une sangle de retenue, soit bien accrochée aux points d’ancrage et qu’elle soit bien tendue. Si le siège ne dispose pas de sangle de retenue, il peut être alors équipé de ce qu’on appelle une jambe de force, c’est-à-dire un système d’appui au plancher. Ces deux systèmes empêchent au siège de basculer vers l’avant en cas d’accident.

Voici une vidéo qui reprend nos explications.

Fixation isofix

Installation du siège auto

Fixer un siège auto avec la ceinture

Afin de fixer le siège auto avec la ceinture, il est conseillé de parcourir le manuel d’explications.

Deuxièmement, il est conseillé de ne pas faire vriller la ceinture de sécurité lorsque vous la faites passer autour du siège auto.

Troisièmement, il faut bien tendre la ceinture lors de chaque étape d’installation et la retendre régulièrement.

Enfin, il faut naturellement veiller à ce qu’il n’y ait aucun objet qui soit placé sous ou derrière le siège. Voyez nos explications en images.

Fixer un siège avec ceinture

Installation du siège auto

L’avantage du système Isofix

Le système d’installation Isofix comporte des avantages par rapport au système utilisant la ceinture de sécurité.

Premièrement, la sécurité des sièges est vraiment optimale, car tous ces sièges ont obtenu d’excellentes notes aux crash tests.

Deuxièmement, l’installation est plus simple et plus sécuritaire, puisqu’il n’y a plus besoin d’utiliser la ceinture de sécurité et que les risques de mauvaise installation sont considérablement réduits.

Troisièmement, en cas de choc ou d’accident, la retenue est bien meilleure, en raison d’une connexion solide entre le siège-auto et la voiture.

Enfin, les sièges auto Isofix sont équipés d’indicateurs sonores, lumineux et visuels, qui facilitent leur installation.

Les 7 erreurs à ne pas commettre

Malheureusement, les accidents de la route surviennent, et souvent ce sont les jeunes enfants qui sont concernés. Il faut savoir qu’en France, environ 60% des sièges auto sont mal installés. Soit plus d’un siège auto sur deux, ce qui contribue aux blessures graves et parfois aux décès. Il est donc primordial de bien installer les sièges auto, afin d’éviter au maximum ce genre d’événements malheureux. Pensez-vous qu’on peut mettre un siège auto devant ? Savez-vous où placer le siège auto à l’arrière ? Lisez ce qui suit !

1. L’enfant est installé dans un siège qui n’est pas attaché

Si l’enfant est bien attaché dans le siège auto, mais que ce dernier n’est pas lui-même attaché au véhicule, cela ne sert à rien. Dans le cas d’un choc frontal, ce qui arrive dans 50% des accidents, le siège auto et l’enfant seront ainsi propulsés vers l’avant, ce qui peut être fatal.

Le siège doit donc être fixé correctement au siège du véhicule, afin d’être bien retenus en cas d’accident.

2. Le cosi est installé face à la route

Si le cosi est installé face à la route, cela veut dire que le bébé a la tête côté route. Donc en cas de choc frontal, sa tête sera alors propulsée vers l’avant du véhicule. Cela peut être grès grave, car des lésions au cerveau ne sont pas sans conséquence. N’oubliez pas non plus que les tout jeunes bébés n’ont pas encore les muscles de tenir leur tête.

Le cosi doit donc être placé dos à la route, puisqu’en cas de choc frontal, la tête du bébé restera maintenue sur le dossier du cosi.

3. Ne pas désactiver l’airbag frontal

Si vous placez le cosi sur le siège avant du passager et que vous ne désactivez pas l’airbag frontal, en cas de choc frontal l’airbag va heurter le siège du bébé, avec une grande force, ce qui peut blesser l’enfant.

Il ne faut donc pas oublier de désactiver l’airbag frontal, ou mieux encore, placer le cosi à l’arrière.

4. Incompatibilité du siège auto

Il arrive que les sièges auto soient incompatibles avec le véhicule. Pour les véhicules qui datent de 2011 et plus, ils sont tous équipés du système de fixation Isofix, qui est désormais obligatoire, mais ce n’est pas le cas pour les véhicules plus anciens.

Ainsi, il faut choisir un siège auto qui est compatible avec votre type de véhicule.

5. Mauvaise installation de la ceinture

Pour les sièges auto qui utilisent la ceinture de sécurité, il faut faire bien attention à ce qu’elle soit bien tendue et droite. Mais aussi qu’elle passe par les emplacements prévus à cet effet. Sinon, le siège ne sera pas retenu, ce qui risquera de propulser l’enfant vers l’avant en cas de choc frontal.

Si la ceinture n’est pas droite, elle pourra violemment frotter la peau de l’enfant en cas de choc et le blesser.

Si la ceinture n’est pas assez tendue, elle sera alors trop lâche en cas de choc, ce qui peut conduire le jeune enfant à passer au travers.

6. La ceinture passe par les accoudoirs

Si vous faites passer la ceinture de sécurité sur les accoudoirs du siège auto, c’est l’abdomen de l’enfant qui subira des lésions en cas de choc frontal, ce qui peut causer de graves lésions internes.

La ceinture de sécurité doit passer sous les accoudoirs, ce qui, en cas de choc frontal, atteindra les hanches de l’enfant et non son abdomen.

7. Les épaules de l’enfant sont en dehors du harnais de sécurité

Si le harnais de sécurité est mal réglé et qu’il se trouve sous les épaules de l’enfant, le haut du corps pourra éventuellement sortir en cas de choc frontal. Ce qui conduira l’enfant à atteindre le siège avant, en ayant possiblement des conséquences fatales ou graves.

Les sangles du harnais du siège auto doivent être placées sur les épaules de l’enfant.